Voleur de feu 4 - couverture

Voleur de feu, Des visages Des figures, Desroziers, Massé

15

Équinoxe d’automne 2016, deux artistes se rencontrent au sein de la revue Voleur de feu pour nous offrir, une nouvelle fois, une magnifique alchimie avec leurs deux mondes singuliers qui porte comme titre « Des visages, des figures ».

158 en stock

Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Équinoxe d’automne 2016, deux artistes se rencontrent au sein de la revue Voleur de feu pour nous offrir, une nouvelle fois, une magnifique alchimie avec leurs deux mondes singuliers qui porte comme titre « Des visages, des figures ».

Marianne Desroziers a rédigé neuf textes originaux, Lettre au double, poème dédié à Henri Michaux. Des visages des figures, ribambelle d’inconnus qui défilent sur une terre étrangère. Partie de pêche, quant à lui décrit une journée pas comme les autres (?) dans la vie d’un homme. Salut à toi, un hymne, un chant, un cri. Nier hier, poème dédié à Fernando Pessoa et à ses 72 hétéronymes, ainsi qu’à Jacques Brel, homme en mouvement. Une tête, mise en abîme d’une vie. A tout rompre, où elle décrit poétiquement la difficulté de la création. Zeugma, ou les possessions de Monsieur Oscar. La disparition/L’empreinte, un texte court et poignant sur la disparition.

Christophe Massé illustre superbement ce numéro avec ses fameuses têtes peintes sur papier journal. Il y a dans cette parution 11 reproductions de son travail réalisé à Cologne en 2010.

Extrait du texte intitulé « Nier Hier »:

« Pisser sur les conventions
Chier sur les commémorations
Vomir sur les traditions
Faire un grand feu de joie
De toutes les religions
De toutes les convictions
Refuser les dogmes
Ne pas abdiquer sa liberté
Ne rien céder aux idéologues
Ne rien écrire au passé
Ne pas entretenir ses fantômes
Conjuguer résister au présent
Ne pas prêter serment d’allégeance
Ne pas faire acte de contrition
Ne jamais se repentir
Briser les chaînes du souvenir
Faire voler en éclat les cadres mémoriels
Qui empêchent d’être ici et maintenant
Arracher ses racines
Renier ses ancêtres
Refuser tout héritage… »

Extrait du texte intitulé « Une tête »:

« …Une revue française dans la tête d’un homme
Quel homme ?
Tout le monde
Personne
Toi, moi, nous, vous, eux, elles
Tout le monde et personne
Cet homme se balade de Shangai à Lima
De Barcelone à Vladivostok
Il sait nager
Il sait piloter un avion
Mais surtout il marche
La marche est son mode de vie
Il n’a pas de trajet préétabli
Il voyage sans carte ni G.P.S.
Errance est son deuxième prénom
Celui qu’il s’est choisi
L’autre est usé
Errance est ton deuxième prénom
Ca rime avec Terence
Comme l’acteur de « Mon nom est personne »
Tu es l’homme errant
L’homme universel
Jésus portant sa croix
L’indien sur son cheval
Le gars qui vide son canon de rouge au bar du coin
Tu es la femme aussi
La femme qui essuie le nez de son enfant… »

Format : 297 x 210 mm

Publication, Équinoxe d’automne 2016 – 28 pages non reliées – papier Extraprint 160 gr – impression Offset.

Pour en lire plus avec Marianne Desroziers : http://mariannedesroziers.blogspot.fr/

Pour en voir plus sur l’œuvre de Christophe Massé : http://tetes.canalblog.com/

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voleur de feu, Des visages Des figures, Desroziers, Massé”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *