Voleur de feu 1 - Anna de Sandre, William Mathieu - Collection 14

Voleur de feu, Première étincelle, Collection 14

43

Ce premier numéro de Voleur de feu réuni les œuvres de William Mathieu, reproductions de travaux sur papier. Et deux poèmes et deux proses de l’écrivaine Anna de Sandre.

1 en stock

Description

En plus du tirage courant de la revue Voleur de feu, recevez une œuvre originale de William Mathieu inclue. Il s’agit d’un dessin réaliser avec de l’acrylique et du pastel gras sur papier aquarelle 250grs. Dimensions, environ 26 x 18 cm.

Cette « Première étincelle » réunie dans ce premier numéro de Voleur de feu les œuvres de William Mathieu, des reproductions de peintures acrylique et pastel gras  sur papier. Ainsi que deux poèmes et deux proses de l’auteure Anna de Sandre.

Extrait du poème intitulé « Jour Béryl » :

« Il y aura des oiseaux de nuit
Au bec poudré de sucre glace
Et des amants repus de cris
Qui les laisseront tantôt sur place
Il y aura des sourcières aqueuses
Et des puisatiers hydrophiles
Qui échangent des promesses neigeuses
Quand leurs mains tiennent jusqu’en avril
Il y aura des jours béryl
Des jours topaze et des jours quartz
Il y aura des jours sans pluie
Où l’on s’ennuie sans son Gary
Des étincelles d’artificières
Qui vous invitent à orpailler
Leurs étroits bayous aurifères…

Extrait de la nouvelle « A tes trousses« :
« Un glacis de quatre nuits troue les orties que je frôle en dévalant le chemin des Vieux Lavoirs. Des églantiers ensevelis évoquent les formes de gros pénitents blancs, et les gratte-culs rouges à point noirs qui s’en échappent me regardent avec mépris. Mille yeux sévères, mais ce n’est pas ce qui hâte mon pas. Je lève haut les jambes et mes traces sont des trous moyennement profonds. Assez en tout cas pour que la neige entre par le haut de mes bottes et gèle mes mollets puis le dessous de mes talons. J’aurais pu y glisser des feuilles de journal roulées. J’aurais pu aussi m’habiller sous le manteau que j’ai jeté à la hâte sur mon pyjama. Mon cœur va péter et ce n’est pas à cause des bouffées glacées que j’avale en courant presque. Je ne prends pas le temps de souffler longuement et je masse la douleur qui démarre ses coups de lance du côté droit. Des geais et des mésanges trifouillent sous les buissons et un petit tas blanc surmonte leur bec, comme une mousse autour des lèvres d’un buveur de bière à la différence qu’eux n’ont rien à boire… »

Format : 297 x 210 mm

Publication, janvier 2016 – 12 pages non reliées – papier Extraprint 160 gr – impression Offset.

La critique par Dominique Boudou ici

Pour en lire plus avec Anna de Sandre : www.annadesandre.com

Pour en voir plus sur William Mathieu : www.williammathieu.eu

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voleur de feu, Première étincelle, Collection 14”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *