Accueil

La revue de collection à tirage d’exception Voleur de feu propose une aventure dans les contrées artistiques et littéraires dans un objet poétique à édition limitée. Elle est composé de 20 tirages de tête contenant une œuvre originale de chaque artiste ainsi que 200 exemplaires courants.

Le président de la maison d’édition associative Double vue éditeur, William Mathieu, sélectionne deux artistes qui collaborent à chaque numéro afin de créer un objet unique.

Chaque revue est singulière puisqu’elle est à l’image des univers artistiques de chaque contributeur. L’esthétique est en constante mutation, une découverte pour les lecteurs et pour les faiseurs. Le point de départ est une rencontre entre des personnalités remarquables, qui s’investissent dans un projet commun, donnant lieu à des explorations artistiques auxquelles chacun n’aurait imaginées seul.

Marianne Desroziers est chargée de la partie écrite des parutions. Elle est une découvreuse de talents littéraires, d’une grande curiosité, qui permet à la revue Voleur de feu d’élargir le champ des possibilités de collaborations avec de nouveaux talents.

Les parutions de Voleur de feu sont aux équinoxes et aux solstices de chaque saison, rythmant l’année avec quatre numéros. Lors de la première année de parution, nous avons compté parmi les écrivains, Katherine L. Battaiellie, Anna de Sandre, Marianne Desroziers, Édith Masson, Derek Munn et Marlène Tissot. Les plasticiens quant à eux sont, Antoine Henry, Annie Kurkdjian Christophe Massé et William Mathieu, Sophie Rousseau.

Nous vous souhaitons la bienvenue dans les imprudences de cette collection à tous ceux qui aiment les aventures poétiques.

Voleur de feu 1 - Anna De Sandre et William Mathieu Voleur de feu 2 - Derek Munn et Antoine Henry Voleur de feu 3 - Marlène Tissot et Annie Kurkdjian Voleur de feu 4 - couverture Voleur de feu, ce que disent les pies, Masson, Mathieu, Couverture 200 Voleur de feu - Toute l'histoire nous manque - Katherine L. Battaiellie, Sophie Rousseau

L’avis de Dominique Boudou sur les numéros 1 et 2

L’avis de Dominique Boudou sur le numéro 3

La critique par Dominique Boudou concernant le numéro 5